Taille du texte :
Nos implantations


Recherche
Bienvenue sur le site de Mutualité Française Ain,
Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes.
"Qui sommes-nous ?"

Faciliter l’accès aux soins pour tous, offrir des services de qualité, tels sont les objectifs que se fixe quotidiennement Mutualité Française Ain - Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes (SSAM)

Elle gère 18 services de soins et d’accompagnement mutualistes sur les métiers de :

- l’optique avec 5 centres d’optique "Les Opticiens Mutualistes" répartis sur tout le département,

- le dentaire avec 3 Centres de Santé Dentaire,

- les soins infirmiers à domicile, avec 7 SSIAD, et une Equipe Spécialisée Alzheimer à Domicile (ESAD)

- la téléassistance,

- et nos EHPAD, Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, situés à Péronnas et à Groissiat. Lire la suite

Nos activités

Actualités

Dépenses de santé : un reste à charge de 248 euros par personne
22 septembre 2017 à 17h51
Grâce à l'intervention de la Sécurité sociale et des complémentaires santé, le reste à charge des Français est le plus faible au sein de l'Europe des Quinze, avec un montant de 248 euros par habitant. Ce résultat est issu du rapport intitulé "Les dépenses de santé en 2016". Lire la suite.

Seniors : gare aux ordonnances à rallonge
22 septembre 2017 à 11h19
De nombreuses personnes âgées de plus de 65 ans prennent au moins sept médicaments différents, et certaines jusqu'à quatorze, selon le magazine "60 millions de consommateurs" qui alerte sur les dangers de la surconsommation médicamenteuse. Lire la suite.

Sécurité sociale : le passe-passe comptable
21 septembre 2017 à 13h25
Le déficit de la Sécurité sociale a reculé en 2016, mais au prix "d'importants transferts de l'Etat", relève la Cour des Comptes. Lire la suite.

Nanoparticules : alerte sur la santé alimentaire
20 septembre 2017 à 15h13
Une étude de "60 Millions de consommateurs" s'inquiète de la présence de dioxyde de titane sous forme de nanoparticules dans des aliments de consommation courante. L'information des consommateurs sur l'utilisation de ces matériaux n'est pas effective, alors que les soupçons de toxicité se renforcent. Lire la suite.

Conception et réalisation : Hit Story